Réhabilitation d'un bâtiment patrimonial classé

Aménagement de 29 logements

L'Archevêché d'Embrun est un bâtiment classé au titre des monuments historiques. Son histoire commence au XVIe siècle avec le premier archevêque d'Embrun, Guillaume HUGUES, qui en fait le centre de son pouvoir lequel à l'époque rayonne sur toute la région, bien au-delà des remparts de la ville. Au cours des siècles le bâtiment se développe et se transforme, d'abord toujours à vocation religieuse puis tribunal à la révolution, caserne militaire au XIXe, gendarmerie et lycée au XXe... L'opération de restauration a consisté à aménager 29 logements dansl'enveloppe du bâtiment, en conservant, restaurant et en mettant en valeur tous les éléments patrimoniaux qui ont pu traverser les siècles: plafonds à la française essentiellement, mais également la composition classique de la façade (datant du début du XXe), ses menuiseries extérieures et ses couleurs. L'opération a été menée en relation étroite avec Michel TRUBERT, Architecte en Chef des Monuments Historiques. Techniquement, il a fallu inventer des modes opératoires très complexes, par exemple pour construire de nouveaux planchers collaborants bois/béton sans toucher les plafonds à la française existants. La charpente du XVIe a été conservée et restaurée, la couverture refaite à neuf avec des ardoises naturelles ajustées et taillées sur le site. A l'intérieur, le parti-pris architectural a été de construire des "boites dans la boîte", les cloisons neuves ne touchant pas les plafonds à la française restaurés et badigeonnés à la chaux afin leur laisser toute leur beauté et leur noblesse. Les murs en pierre ont été recouverts d'enduit "chanvre-chaux" pour donner un certain confort thermique. Les nouveaux logements sont par ailleurs chauffés par le réseau bois énergie de la ville d'Embrun.

Retour à la liste des projets